• Caroline Bailloux

Veille Brevets : Pour quelle valeur ajoutée ?


Le brevet, à la fois titre de propriété intellectuelle et droit d’interdire, est aussi source d’information scientifique et technique !


On estime que 80% de l’information technologique est contenue dans les brevets et que 50% de l’information brevet n’existe nulle part ailleurs.

La mise en place d’une veille brevet permet ainsi d'identifier les produits, technologies et procédés de fabrication mis en œuvre par vos clients, fournisseurs et concurrents, de suivre les évolutions du marché, ou encore de réorienter votre stratégie en fonction des changements technologiques.


Les nombreux avantages concurrentiels que procurent un brevet sont connus….


… A condition d’accéder au bon brevet, au bon moment !


En 2015, selon l’OMPI, 10.6 M de brevets sont en vigueur dans le monde.

Toujours en 2015, quelque 2.9 M de demandes de brevet sont déposés à travers le monde, en hausse de 7.8% par rapport à 2014. Il s’agit de la sixième année consécutive d’augmentation de la demande de protection par brevet, selon l’OMPI.


Dans cette masse gigantesque et exponentielle d’informations, nous accompagnons nos clients en nous appuyant sur nos algorithmes.


Ainsi, en 2016, alors que nous collectons plus de 50,000 brevets, nous ne livrons « que » 1,000 résultats à nos clients sous forme de résumés pertinents. Un taux de restitution de 2-3% : c’est ce que nous appelons « ratisser large » !


Mais notre démarche ne s’arrête pas là. Les bases de données de publications scientifiques sont systématiquement ajoutées à nos sources de collecte. Car qui dit brevet dit recherche et donc publication scientifique.

Nous doublons ainsi le nombre d’informations pertinentes transmises à nos clients, et surtout nous sommes en mesure de rapporter les options techniques sur lesquelles travaillent les chercheurs et qui pourraient influer sur la stratégie brevets de nos clients.


Sur plus de 50,000 brevets identifiés annuellement en 2015, nous estimons à 15,000 le nombre de brevets introuvables sur le web visible car émis en langues étrangères (chinois, japonais…). Et à moins que vous ne connaissiez les mots clés chinois, par exemple, vous n’avez aucune chance de trouver ceux qui ont le plus de valeur : les plus récents.

Et ce n’est pas négligeable lorsque l’on sait qu’en 2015 les Chinois ont déposé plus d’un million de demandes de brevets ! Autant que les Américains et les Japonais réunis !


Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous !



9 vues

Contact

+33 6 47 51 31 07

©2019 by Aprobase International. Proudly created with Wix.com