• Caroline Bailloux

De l’importance de collecter en langue native #Arabe

Depuis la levée partielle des sanctions contre l’Iran en 2015, le marché automobile iranien est en plein développement, attirant de nombreux investissements de partenaires étrangers.


Suivre le développement de ce marché est donc stratégique pour les constructeurs automobiles, équipementiers, sous-traitants…


Utiliser des mots-clés en anglais est correct, mais mettre en place une surveillance avec des mots-clés en langue native c’est mieux !

En lançant une recherche simple via une base de données en combinant « Iran » et « Automotive », on obtient sur une période d’un mois, 423 résultats. En lançant la même recherche, mais avec les mots-clés traduits en arabe*, on obtient 510 résultats, soit 20% d’informations en plus.


Cet écart peut sembler négligeable mais en écartant ces 20% supplémentaires, vous laissez passer des informations qui peuvent être stratégiques pour vous !


Avec un jour d’avance, on apprend que la production de Renault pour le marché iranien atteindra plus de 250,000 véhicules par an pendant six ans.


Et on apprend uniquement via une source arabe que l’acteur iranien Pars Khodro lance au mois d’Octobre l’installation de la nouvelle boîte de vitesse JHQ dans les nouvelles voitures de Renault produites en Iran.


Cette démarche réalisée ici en arabe, doit aussi être menée en russe, en chinois, etc.

Dans un monde globalisé, la surveillance d’un secteur ne peut plus se limiter à une ou deux langues.


*Utilisation de la langue arabe car 20% des sources des journaux iraniens sont en langue arabe.

22 vues

Contact

+33 6 47 51 31 07

©2019 by Aprobase International. Proudly created with Wix.com